Agrandir
Jusqu’à la conquête romaine au 1er siècle avant J-C, différents peuples attachés à la Belgique ou à la Gaule celtique ont occupé la Normandie. Les Romains occupèrent la région au Ier siècle avant J-C, quand Romains quittèrent la région au IIIe siècle après J.-C., la Normandie fut gouverné par plusieurs tribus.
Au VIe siècle, Wandrille le premier comte de la Normandie unifia la région. Le duché fut établi de façon permanente en l'an 911, lorsque Rollon, comte d’Orkney, envahit le territoire. II assiégea Paris et prit le territoire de la Normandie du roi Charles le Simple de France. Rollon devint duc de Normandie en l'an 911. Le patronyme DUHAMEL fut retrouvé en Normandie, ou cette famille distinguée vivait à Désert, Fougeroux et à St-Étienne.
À travers les âges, la plupart des patronymes subirent des changements d'orthographe pour plusieurs raisons. Un fils avait le choix de ne pas écrire son nom de la même façon que son père. La plupart des variantes orthographiques provenaient des erreurs parfois volontaires, parfois involontaires faites par un scribe un prêtre ou un recenseur, lorsqu'une personne articulait son nom. Les préfixes et les suffixes de plusieurs noms variaient fréquemment pendant les siècles et ils étaient adoptés par les différentes branches d'une famille. Pour désigner une adhésion politique ou religieuse. En conséquence, il y eut beaucoup de variantes apportées au nom de famille DUHAMEL comme Hamel, Hamell, Hamill, Hammel, Hammell, Hammil, Hammill, Hamelin, Hamlin, du Hamel, du Hamell, duHamil du Hamill, du Hammel du Hammell, du Hammil, du Hammill, Duhamel, mais qui ont tous la même origine.
Avec la conquête de l'Angleterre en 1066 par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, le duché devint une partie du domaine des rois d’Angleterre. Le territoire constitua le pouvoir et l'influence du duc, non seulement en Angleterre, mais à travers la France entière, du nord jusqu'aux frontières de l'Aquitaine. Robert II Courteheuse se révolta contre son père Guillaume le Conquérant avec l'aide du roi de France, Philippe 1er. La Normandie passa en même temps que l'Angleterre à la dynastie royale des Plantagenêt au XIIe siècle. À cette époque, Aliénor d'Aquitaine épousa Henri II, roi d’Angleterre, auquel elle apporta en dot l’héritage des terres normandes . En 1259, Henri III dut renoncer officiellement ses droits sur le territoire en question. le pays conserva une certaine indépendance jusqu'au XVIIe sicle, lorsqu'il fit partie de la France à nouveau. Les Normands jouèrent un rôle important dans la conquête des empires français et anglais.
Le patronyme DUHAMEL fut retrouvé en Normandie, ou les ancêtres de la famille possédaient des propriétés et des manoirs. Ils se dirigèrent à l’ouest a Bottelière en Bretagne, et à l'est en Artois ou ils étaient domiciliés à Bellenglise et à St Rémy en Champagne ou ils furent élevés comtes du Hamel. Ils établirent aussi des branches en Hollande à Arnhem et Bois-de-Duc. A Désert en Normandie en 1598, ils appartenaient la noblesse. Plusieurs propriétés et terres furent perdues durant la Révolution française en 1789.
Au commencement du XVIe siècle, la culture française devint un modèle pour toute l'Europe. L'exploration du Nouveau-Monde était un but prestigieux à atteindre pour tous les pays européens. En suivant, du nord au sud, la côte est de l'Amérique du Nord on trouve les colonies de la Nouvelle-France, de la Nouvelle-Hollande de la Nouvelle Angleterre et de la Nouvelle-Espagne. Jacques Cartier fit le premier de ses trois voyages en Nouvelle-France en 1534.
Champlain fonda Québec en 1608, les plans pour le développement du Québec n’atteignirent pas les objectifs de la Compagnie de la Nouvelle-France qui, plus tard, devint la Compagnie des Habitants. Samuel de Champlain fit plus de vingt voyages en France afin d'encourager l'immigration en Nouvelle -France.
En 1643, cent neuf ans après le premier débarquement de Cartier, environ trois cents personnes vivaient au Québec et vingt ans plus tard, la population monta à cinq cents personnes, la France accorda finalement des primes de terre à deux mille immigrants pendant la décennie suivante. Le commerce des fourrures se développa et attira des colons de la France, tant de souches nobles que des roturiers.
L'immigration de la France vers la Nouvelle-France, ou Québec, continua jusqu'à ce que le Québec soit conquis en 1759. En 1675, il y avait sept mille Français au Québec. Par le traité d'Utrecht la France céda l'Acadie à la Grande-Bretagne en 1713. En 1755, dix mille Acadiens français refusèrent de prêter serment d'allégeance à l’Angleterre et furent déportés en Louisiane. En 1713. Les Français qui étaient restés dans ces provinces furent soumis au régime anglais. Dans l’intervalle, la colonie française prospéra au Québec et fonda finalement le Bas-Canada. Parmi les premiers colons d'Amérique du Nord du nom Duhamel l’on trouve Charles Hamel qui épousa Judith Auvray, à Avremesnil en Normandie vers 1650 il se maria en seconde noce avec Catherine Lemaître à St-Jacques en Normandie en 1656, son frère Jean épousa Marie Auvray, sueur de Judith, à Avremesnil Normandie vers 1660. Louis Hamelin épousa Antoinette Aubert à Grondines en 1679. François Hamelin, frère de Louis, qui se maria avec Marie-Madeleine Aubert, à Coteaux en 1685. Thomas Duhamel dit SansFaçon qui épousa Angélique Besnier à Champlain en 1698.
Plusieurs membres de cette famille étaient renommés dans les domaines sociaux, culturels, religieux et politiques, tant en France qu’en Nouvelle-France, comme, Gabriel Hamel, patriote canadien mort au Champ d’honneur à St-Charles en 1837. Théophile Hamel (1817-1870), peintre canadien de plusieurs toiles historiques. Thomas-Étienne Hamel, érudit éducateur, recteur de l'Université Laval, président de la Société Royale du Canada. François-Xavier Hamelin (1816-1839), patriote, il monta à l'échafaud à la suite des troubles de 1837. Jean Hamelin, historien, prix du Gouverneur général (1972 et 1984), prix Esdras Minville (1990) membre de la Société Royale du Canada, directeur du département d'histoire de l'Université Laval (1971-1974).

Les plus anciennes armoiries retrouvées du nom de famille DUHAMEL étaient composées ainsi qu'il suit:
un fond bleu avec une bande horizontale d'argent entre deux étoiles d’or en haut et un croissant d’or en bas.
Le cimier de la famille DUHAMEL est constitué ainsi qu'il suit:
un griffon.
La devise familiale est:
Qui s'y frotte s'y pique.

Certificate # 75432000154
1998 Swyrich Corporation. All Right reserved
La maison des noms 450-686-0343

Le premier Duhamel (nom signifiant: du hameau) de ma famille en Amérique fut Thomas Duhamel dit Sansfaçon. Originaire de Bolbec en Normandie, il était soldat de la compagnie de Cabanac cité le 11 octobre 1696 à Boucherville (Qc), se maria le 22 octobre 1698 à Angélique Bénié de Notre- Dame de la Visitation de Champlain, décédé à Québec le 10 avril 1741 à 76 ans. Il était le fils de Jacques Duhamel dit Sansfaçon et de Anna- Marie Tranchard.

Retour
J'attend de vos nouvelles
Formulaire
Prochain


www.duhamel.net